Le Manuscrit de Courteilles

Accueil > Le Manuscrit de Courteilles

LE MANUSCRIT DE COURTEILLES


Le manuscrit dit « de Courteilles » est un ouvrage rédigé à la fin du XVIIe siècle par Michel de Courteilles, prêtre à Argentan.

Le titre exacte de ce manuscrit est « Description sincère et fidèle de la Ville d’Argentan curieusement recherchée en 1693 et 1694 par un prêtre anonyme ».
Son auteur est né dans la paroisse de Saint-Germain à Argentan le 27 octobre 1631. Il était fils de Michel de Courteilles et de Marguerite Bernier. Il a été prêtre et sacristain de l’Oeuvre de Saint-Germain de 1658 à 1680 et procureur-administrateur de la confrérie des prêtres de 1683 à 1685. Il est mort le 30 septembre 1695.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, tous manuscrits et anonymes : « Eloge des saints du diocèse de Sées », « Traité sur les principes et conseils évangéliques », « Récits véritables des actes de la Confrairie des prêtres, érigée dans l’église paroissiale de Saint-Germain d’Argentan »…

Le manuscrit de Courteilles a été cédé à la bibliothèque d’Argentan en 1956 par Mme Fournier, née Bouglier-Desfontaines, famille à laquelle il appartenait. Il avait été auparavant propriété de la famille Bailleul : Jacques-Pierre-Toussaint puis son fils Pierre-Jacques qui compléta les pages 87 à 116 manquantes.

Le manuscrit de Courteilles est un volume relié de 646 pages. Il débute par un court rappel de la vie des rois, suivi d’une généalogie des ducs d’Alençon. Le livre s’attache ensuite à la description physique, administrative ou encore historique de la ville d’Argentan : fortifications, juridictions, paroisses, commerces et foires, hôpital, établissements religieux…

Il comporte 28 illustrations originales à la plume (portraits, cartes et plans).

Ce manuscrit constitue donc aussi bien par son texte que ses illustrations une source historique précieuse pour la ville d’Argentan. Il a été l’objet d’une numérisation et d’une restauration en 2011.

 

Retour Haut de Page