Le Livre d’Heures

Accueil > Le patrimoine > Nos manuscrits > Le Livre d’Heures

LIVRE D’HEURES

Un livre d’heures est un ouvrage médiéval manuscrit et enluminé, qui contient des prières et des psaumes et constitue un recueil de base pour la pratique quotidienne de la religion catholique. Chaque livre d’heure est unique.

A l’usage des riches laïques, c’est au XIVe siècle qu’il prend le nom de « livre d’heures » car son lecteur doit l’ouvrir sept fois par jour aux heures canoniales.

Il s’ouvre la plupart du temps sur un calendrier dont chaque mois occupe une page illustrée par une scène évoquant les travaux du mois ou les signes du zodiaque.Y sont notés également le cycle lunaire, les solstices et les équinoxes. Viennent ensuite les Évangiles, les prières célébrant les grands événements de la vie du Christ, de la Vierge et des saints, l’office des morts et les fêtes religieuses.

Le livre d’heures de la médiathèque est un « livre d’heure à l’usage de Paris », daté de la deuxième moitié du XVe siècle. Réalisé sur un parchemin de belle qualité, il est orné dans ses marges d’enluminures. Il comporte également une belle initiale historiée représentant une Vierge à l’Enfant.

Ce livre d’heures a peut-être appartenu à Marguerite de Lorraine (1463-1521), fille de René, duc d’Anjou et roi de Sicile, mariée en 1488 à René, duc d’Alençon. Veuve en 1498, elle consacre sa vie à Dieu et fait construire plusieurs monastères, le dernier à Argentan où elle se retire en 1520.

Elle est inhumée dans le couvent des Clarisses et son cœur est conservé à l’église Saint-Germain. Un culte populaire se développe autour de son tombeau sur lequel des miracles auraient eu lieu. En 1793, sa tombe est profanée, elle tombe dans l’oubli jusqu’au début du XXe siècle. Le 20 mars 1921, elle est béatifiée par le pape Benoît XV.

Retour Haut de Page