Exposition Grégoire Solotareff

Accueil > Expositions de 2007 à 2012 > Exposition Grégoire Solotareff

Il était une fois… Solotareff

Du 16 avril au 11 juin 2011

En trente quatre tableaux, d’images originales, d’affiches, de croquis et d’esquisses, l’exposition de passage à la Médiathèque propose une balade au sein de son travail d’illustrateur d’album ou de films d’animation, mettant en avant des formes simples, des grands aplats de couleurs, cernés de noir. Parfois la matière (gouache, acrylique) est privilégiée, parfois l’encre de chine ou de couleur, l’aquarelle lui sont préférées ou y sont associées. Le stylo à bille s’immisce de temps en temps.

GRÉGOIRE SOLOTAREFF

Depuis le succès de Loulou, Grégoire Solotareff est l’un des auteurs-illustrateurs les plus populaires auprès du jeune public. Traduits dans le monde entier, ses cent-trente ouvrages sont dans toutes les bibliothèques et toutes les écoles.

Né d’un père médecin et d’une mère peintre et illustratrice, il exerce d’abord la médecine avant de revenir au dessin, à l’illustration et à la peinture. Sa rencontre avec Alain Le Saux, en 1985, détermine la création de ses premiers albums pour enfants qui paraissent à cette époque.

Couleurs vives et tranchées caractérisent son oeuvre qui aborde les thèmes de l’amitié, l’amour, la quête d’identité, la différence. Ce goût de la couleur, il le tire notamment de la fréquentation des grands peintres comme Matisse, Gauguin, Picasso ou Van Gogh…


QUELQUES CITATIONS DE SOLOTAREFF


” A sept ou huit ans, lorsque les enfants quittent le monde de l’enfance, ils ont envie de représenter la réalité. A cet âge, le cerveau a atteint une maturité qui permet de discerner les choses (…) différemment.
Certains enfants, et il faut les y encourager, considèrent que le dessin est la liberté et qu’on peut faire ce qu’on veut ; le dessin est ce qu’on produit comme image par rapport à une idée. D’autres enfants se découragent en voyant que leur dessin ne ressemble pas à ce qu’ils voulaient représenter. L’environnement est très important à ce moment-là. L’enfant est encouragé vers la liberté ou vers la reproduction d’une réalité. C’est à ce moment que se concrétise le passage au vrai dessin.”

” Quand je commence une histoire, j’ai en tête un univers que j’ai envie de dessiner, une atmosphère générale, puis je choisis un personnage que je dessine, et ensuite, tout de suite, j’écris l’histoire autour du personnage principal, à qui il arrive des aventures humaines. ”

” Quand on s’occupe de couleurs, il faut toujours se rappeler le mot de Picasso (je n’ai jamais vérifié s’il était exact, mais il aurait très bien pu le dire et je l’adopte en tout cas) : quand je n’ai plus de rouge, je prends du bleu . ”

” Ma technique évolue en fonction des périodes de ma vie. Parfois je privilégie la matière, parfois l’encre, l’aquarelle ou le noir et blanc. (…)
Mon trait a changé car au fur et à mesure que l’on travaille, on devient plus exigeant et on s’attache à des éléments qui ne se voient pas forcément (…)


PRÉSENTATION DE L’EXPOSITION


 

Retrouvez des informations sur le site de l’artiste : http://www.solotareff.com

Retour Haut de Page