Uma, la petite déesse

Ce conte est une adaptation tirée du « Mahâbhârata ». Uma est choisie pour devenir déesse vivante. Elle ne doit plus fouler le sol, ni toucher aucun objet, aucun jouet afin de ne pas se blesser ni manifester aucune émotion. Uma vit donc sans rires ni pleurs, sans compter le nombre des années quand une armée de démons attaque le royaume où elle vit. Elle est mise à l’abri dans un pays voisin qui, à son tour, est attaqué par les démons. Uma fuit sur le dos de son éléphant, puis est sauvée par Indra, le dieu de l’eau. Elle rencontrera ensuite un singe, des tigres, un vautour…

 

Désormais ses pieds ne devaient plus toucher le sol. Désormais personne ne devait plus soutenir son regard, sous peine de perdre la vie.
Désormais elle ne devait toucher aucun objet, aucun jouet, afin de ne pas se blesser, car si elle perdait la moindre goutte de sang, son règne s’achèverait sur-le-champ.
Désormais elle devait conseiller le roi sans mot dire, sans sourire et sans pleurer pendant toute son enfance. Recevoir des milliers de visites et de cadeaux, bénir les habitants du royaume des années durant.
Mais quand elle deviendrait une jeune fille, les prêtres chercheraient à nouveau une petite déesse à travers tout le royaume.
Ainsi commença la vie extraordinaire d’Uma, la petite déesse.

Retour Haut de Page